Livres

« Chavirer » avec le dernier roman de Lola Lafon publié chez Actes Sud.

L’auteure aime puiser son inspiration dans le « réel ». Après l’histoire de la gymnaste Nadia Comaneci, évoquée dans « La petite communiste qui ne souriait jamais » et celle de l’enlèvement de Patty Hearst, fille du magnat de la presse américain, dans « Mercy, Mary, Patty », Lola Lafon inscrit son nouveau roman dans le sillage du mouvement #MeToo. Lola Lafon nous raconte l’histoire de Cléo, une jeune collégienne qui rêve de devenir danseuse. Après avoir été sexuellement piégée, par une prétendue Fondation, Cléo devient leur complice. Trente ans plus tard, alors qu’elle a fait carrière dans la danse, l’affaire refait surface. Cléo doit alors composer avec les évocations de ceux qui, au fil des époques, l'ont côtoyée, aimée, déçue ou rejetée.

Dans une actualité où la parole des femmes tend à se libérer, l’auteure va au-delà du sujet du consentement et de la prédation, en questionnant sur le problème des responsabilités de chacun. Il y est certes question de culpabilité, mais également de pardon. « Chavirer » c’est l’histoire de Cléo et des autres femmes de son entourage. Des femmes meurtries, des femmes qui tentent de se reconstruire.

L’écriture sublime de Lola Lafon nous révèle des descriptions d’une émouvante beauté. « Chavirer » est sans aucun doute son meilleur roman.